Et oui, avant de se lancer dans l’inconnu, il est préférable de pouvoir essayer certaines choses, afin de mesurer les besoins futurs.

Outre le mode alimentaire végétalien, je me suis souvent penché sur le mode alimentaire réfléchi par Montignac. Cet homme d’affaires qui avait écris un livre minceur. Qui explique que l’association des aliments est une importance considérable. Tout n’est pas forcément bon à prendre dans son livre, mais ceci est un autre débat. Cependant, j’apprécie énormément les grandes lignes de sa méthode, et compte me baser sur celles-ci pour équilibrer mes repas.

A savoir, favoriser les repas riches pour le déjeuner, et des repas légers pour le dîner. Il faudrait également favoriser un très bon repas pour le petit déjeuner, mais dans mon métier, cela est assez difficile, manger à 3h30 du matin, c’est pas très tentant. Mais aussi, équilibrer ses repas, non pas sur la quantité, mais les associations. Assez facile quand on est omnivore, assimilable rapidement avec un régime végétarien, plus difficile pour le végétalisme.

Le matin, et je garde ce petit-déjeuner, je ne suivrais pas le côté local, car je consomme un citron pressé dans une infusion de girofle.

Pour le déjeuner, je compte me tabler sur des salades de légumes crus, soupes de légumes, graines germées crues (radis, chanvre, moutarde etc…), tofu, galette, pancakes salés, nems maisons, seitan.

Pour le diner, je favoriserais donc des repas de légumineuses et céréales germées cuites (blé, orge, riz) ou non germées. Avec du pain complet, et des confitures maisons et lait de soja.

J’ai essayé de fabriquer du seitan par deux méthodes, et j’ai encore visiblement du travail, le temps d’y parvenir, j’achèterais du seitan tout prêt, tout en continuant à essayer de le fabriquer moi même avec des farines locales (la persévérance paye!). Je sais fabriquer mon tofu soyeux moi même, qui peut me permettre de créer des « fromage frais » végétaux, ou des farces. Je projette courant 2014, quand le portefeuille me le permettra, d’investir dans une machine à lait afin de limiter les emballages et de pouvoir économiser sur le long terme.

Je suis actuellement en plein test de céréales germées, comme le riz. Pas évident, ça prend un peu de temps, mais ça fonctionne. Reste plus qu’à trouver le mode et la température de cuisson idéale afin de bénéficier de toutes la richesse de ces aliments. Aliments qui sont à coupler avec des légumineuses pour compléter les apports (et un aliment riche en vit.c pour fixer le fer).

J’aimerais inclure dans mon alimentation, certaines choses qui ne sont pas locales, comme certaines algues, et les agrumes, et amande/noisette/dattes, qui me permettront de me confectionner des boules d’énergie maison (avec des graines de citrons que je fais sécher).

Si vous avez des méthodes infaillible pour fabriquer du Seitan à partir de farine complète, sans utiliser trop d’eau, je suis tout ouïe 🙂

 

A bientôt!

Publicités