On commence tout doucement à retrouver quelques brins de soleil, timide, frêle, mais réchauffant notre peau, aveuglant les passants, habitués ces derniers mois, par la pluie, le vent, les nuages, grisonnant le ciel. On commence tout doucement à l’attendre, de pied ferme. Prêt à ouvrir les fenêtre en grand, aérer, reprendre de bonnes habitudes, des rythmes post hivernage.

Je n’aime pas planifier, j’aime bien l’aventure, et les coups de tête, les décisions au pied levé, c’est décidé. Le retour du printemps, arrivant, tout doucement, le voici. Le voici le moment, le voilà l’instant, idéal pour reprendre expériences et résolutions.

Nous sommes le dernier jour de Février, Mars pointant le bout de son nez, il me semble parfait, douillet, propice. C’est reparti! Je reprends mon expérience de végétalisme, mais cette fois ci, en deux étapes. En changeant un peu la donne, et en prenant sûrement un peu moins de plaisir. Mars, végétalisme et montignac, histoire de décrasser un peu et de perdre quelques kilos supplémentaire (un peu plus de 30 kilos perdus en 1 an et demi environ). Avec pour objectif, de consommer comme d’habitude, un maximum de bio, et de local. Lait de soja maison, comme d’habitude, je compte rester sur du classique. Légumes, céréales, légumineuses, graines germées, lait de soja, fruits. Pas de superflu alimentaires.

Pour la deuxième étape, j’en ai déjà parlé, je compte tenter un mois de végétalisme en version crudivorisme, un mois complet, en été. Histoire de bénéficier d’un large panel de produits locaux et bio. Avec une prolongation de 4 ou 5 jours de jeûne après chaque expérience. Avec une prise de sport un peu plus sérieuse, en espérant pouvoir associer convenablement tout les apports nécessaire dans mon alimentation.

Je commence l’expérience du mois de Mars, exceptionnellement le 2 du mois, ayant quelques restes, que je ne jetterais pas pour le plaisir! Comme pour la première, j’essaierais de prendre le temps, de communiquer mon ressenti, et mes recettes, si j’arrive à éveiller mes papilles, en combinant montignac et végétalisme.

A savoir que, qui dit montignac, dit terminé les pommes de terres, les carottes et le maïs. Fructose ou sirop d’agave uniquement. Et impossibilité de faire revenir à la poêle huilé certains ingrédients pour les rendre plus savoureux. On va rester ici dans le basique, cuisson à l’eau ou vapeur, réchauffe au four.

Allez, encore demain pour réfléchir à l’organisation, et à partir de Lundi, c’est PARTI !

Publicités