En voici, un aliment vraiment très bon. Cela devait bien faire un an, que je n’en avais pas trouvé. Celui ci, est même local, et bio. Tout pour plaire.

SONY DSC

J’en avais goûté pour la première fois, quand je me fournissais chez un exploitant bio de bourgogne, qui produisait d’excellent légumes, et qui me fournissait mes orties pour l’année. Malheureusement, celui ci à cessé son activité. Comme le disait Salvador, le travail, c’est la santé, ne rien faire c’est la préserver. La retraite, et personne pour reprendre derrière, j’ai du abandonner mon Choux Kale. Et que vois-je hier, sur l’étal d’un producteur local, le saint Graal, avant la fin de sa bonne période. Profitons-en pendant qu’il en est encore temps 🙂

Celui-ci sera apprêté, avec amour. Cuit vapeur, avant d’être versé sur des oignons rouges et de l’ail poêlés, déglacé avec une touche de vin blanc, et saupoudrer de bonnes épices.

Voici un petit lien, fort sympa concernant cet aliment : http://vegecru.com/kale

Pour ce soir, je vais proposer la recette pas à pas de mon lait de soja maison, et sans machine, avec photos. J’ai de nouveau un peu de temps libre, pour bien suivre mon expérience 2.0, et pouvoir la partager.

L’idée du végétalisme me trainant de plus en plus dans la tête, j’ai hâte d’être en été pour expérimenter le végétalisme crudivore. Et j’ai découvert mon but, à mettre en place avant fin 2015. Le flexitarisme. Donc, Février et Juillet en total expérience végétalienne, et pour le reste, je vais méditer sur ce point.

A tout à l’heure pour le lait de soja 😉

Publicités