11023160_10205390984568183_2062705551_n

Le petit point difficile du mélange végétalisme/montignac, c’est de ne pas tomber dans la monotonie. Autant, si les repas protide-lipidique peuvent être  simple et riche en saveur, les repas glucide-protidique sont un peu plus complexe à imaginer. Surtout, qu’il faut essayer de gérer les bons apports au quotidien. Ce qui ne m’avait pas spécialement posé trop de problème lors de ma première expérience, basé sur le végétalisme classique. Ou je mangeais comme un roi, ce que bon me semblait.

Étant donné que j’ai encore un effort à faire pour éliminer 10 bons kilos, je compte bien réfléchir et me surpasser en terme de créativité.

Ci dessus présenté, voici mon assiette du soir, tout bio sauf, la racine de lotus. Taboulé à la semoule complète/lentille corail, racine de lotus et saveurs du sud (épices), et kamut germée. Vraiment sympa, surtout le taboulé. J’ai cuit la semoule avec une infusion eau/coulis de tomate, ail, échalote et épices. Un régal.

J’ai recommencé le test du Seitan maison, qui est en train de cuire. Je pense qu’il sera encore bien mieux réussi, j’ai retrouvé quelques pointes d’amidon dans le premier test réussi, et là, je pense qu’il est super clean.

J’ai cuisiné ce midi, le morceau qui me restait, avec des épices et du coulis de tomate, poêlé avec du bon choux fleur. Le seitan, c’est vraiment étrange, quand on y pense, et qu’on est en train de le fabriquer, mais c’est purement un délice!

Publicités