Revalorisation !

Tout débute ici, avec quelques carottes achetées chez mon primeur bio et local, ces vrais carottes, ou la terre s’accroche encore ci et là sur le légume, avec ses fanes, bien vertes et abondantes.

-« Je vous enlève les fanes? » me sourit la vendeuse.
-« non, j’en ferais une bonne soupe 🙂 »

On découpe l’extrémité, on épluche, et on trie. Les carottes terminent râpées, et assaisonnées, prêtes à l’emploi pour les deux ou trois jours à venir. Agrémentées d’une vinaigrette bien parfumée, avec du romarin frais, échalotes, ail, huile d’olive, moutarde.

AA2

Oui, mais aujourd’hui, je voulais parler de revalorisation. Et que fait-on avec les épluchures et déchets de triage?

Un bon bouillon !

AA1

On y ajouter une gousse d’ail, du sel et les chutes d’oignons de la veille, et on laisse mijoter une bonne demi heure. Celui ci me sert en ce moment même pour la cuisson de mon Seitan maison!

AA3

Mais qu’est ce qui mijotes derrière cette belle casserole avec du beau Seitan (déposé dans le bouillon sur le lit d’épluchure, afin qu’il ne colle pas au fond de la casserole, valorisation des « déchets » et double utilité donc 🙂 )

Une bonne soupe, avec les chutes de carottes après le passage au robot, et les fanes triées.

Recette toute simple, on fait revenir les morceaux de carottes avec un oignon émincée, on trie les fanes qu’on place dans la casserole, on remue, on assaisonne et on verse l’eau. On laisse mijoter le tout une bonne heure, à feux bien doux (comme le Seitan) et on mixe. Plus qu’a passer au chinois si on veut éviter les « morceaux » de fanes, ou, on fait comme moi, et on consomme tel quel après mixage 🙂

Et c’est très bon !

Publicités